FISHCUT PASSE LA VITESSE SUPERIEURE

Le 21/03/2014 à 10:41 par La Rédaction

Opérationnelle depuis 9 mois, la nouvelle usine Fishcut va augmenter sa production pour atteindre 10 000 tonnes de produits finis d’ici trois ans. La filiale du groupe Hallvard Leroy a investi 7 millions d’euros sur l’Actiparc de Saint-Laurent-Blangy (Pas-de-Calais) près d’Arras. L’outil de découpe et de conditionnement de saumon et de poissons blancs est à proximité immédiate de l’A1, axe logistique stratégique entre Lille et Paris. Conçue comme un outil de prestation du groupe norvégien producteur de saumon, l’usine comprend 5 500 m2 bâtis sur un site de 17 000 m2. Elle emploie une soixantaine de salariés.

Fishcut assure le désarêtage, le pelage et la découpe au laser de portions calibrées sur deux lignes de production. Le conditionnement en barquette sous atmosphère s’effectue sur six lignes d’operculage.

La mise en place d’un atelier de surgélation équipé d’une cellule de refroidissement à air pulsé (Acfri) fait grimper d’un cran l’activité. « Notamment avec des portions et des filets surgelés sous vide » précise Jean-Pierre Gonda, directeur industriel de Fishcut et de Leroy Eurosalmon, seconde usine française du groupe installée à Saint-Jean-d'Ardières (Rhône). « Plusieurs aménagements sur le site d’Eurosalmon nous permettent de monter à 5 000 tonnes de produits finis » signale le responsable.

 

B. VAUDOUR