Méditerranée : Bientôt des coquilles Saint-Jacques ?

Le 07/05/2015 à 10:07 par La Rédaction

 

En résumé

La France vend 14 000 tonnes/an
de coquilles Saint-Jacques, dont

500 kg

issus de la pêche en Méditerranée. Élevée en Méditerranée, la jacobeus peut atteindre la taille commerciale en 2 ans.

 

 

Plus petite que sa cousine d’Atlantique, la coquille Saint-Jacques de Méditerranée (pecten jacobeus) est un coquillage endémique dans les eaux sudistes. Et pourtant ! Elle s’avère peu présente sur les tables des consommateurs où se glissent bien plus fréquemment les pecten maximus
d’Atlantique. Pour les 14 000 t de pecten maximus vendues dans les halles à marée française, on ne compte en Languedoc-Roussillon que 500 kg de jacobeus vendus en criées par an. Le fruit de captures accessoires de chalutiers locaux. C’est peu.Alors que la France importe plus de 110 000 t de pectinidés, toutes espèces confondues, ce chaque année (produits congelés et/ou cuisinés), l’idée de créer une filière d’élevage de jacobeus fait son chemin chez les éleveurs de Thau. D’autant que les essais menés au début des années 2000 en mer ouverte se sont montrés encourageants.

Pour affiner le cycle de reproduction et d’élevage, le Cepralmar, structure régionale d’appui à l’aquaculture et la pêche, a mené plusieurs saisons d’expérimentations.En partenariat avec l’écloserie expérimentale de la station méditerranéenne de l’environnement littoral à Sète (CNRS- Université Montpellier II), les protocoles de maturation des géniteurs et de déclenchement des pontes ont déjà été validés. En mai 2014, une ponte spontanée a même eu lieu dans l’écloserie. En 2015, les techniques de pré-grossissement et de grossissement doivent être testées. La Méditerranée représente de bons espoirs d’élevage pour la coquille Saint-Jacques. La taille minimale réglementaire de mise en marché est de 10 cm. Lors des tests d’élevage menés précédemment en mer ouverte, cette taille avait été atteinte en deux années.

Hélène SCHEFFER