La saison des quotas est ouverte

Le 05/01/2022 à 14:37 par La Rédaction

La fin de l’année marque les négociations entre les États pour la répartition des quotas. Fait notoire en mer de Barents, le Tac de cabillaud baisse de 20 %. Mais bonne nouvelle pour les industriels russes et norvégiens, le stock de capelan est de nouveau ouvert à destination de la fabrication d’huile et farine. Pour les stocks non partagés de l’UE, bonnes et mauvaises nouvelles. C’est sans surprise que le quota de sole du golfe de Gascogne baisse de 37 % en suivant les avis estivaux du Ciem en raison de mauvais recrutements. À cela s’ajoute une baisse de 20 % du lieu jaune et du merlu. Mais la Commission européenne précise que 62 des 78 Tac permettent un « avenir saint pour […] les stocks de poissons et pour les pêcheurs». En Baltique, la pêche au cabillaud n’est plus autorisée qu’en cas de prises accessoires, avec un Tac de 489 t en 2022 contre 4 000 en 2021. Pour le hareng, seul le stock du golfe de Riga est en hausse (+ 21 %), les trois autres baissent de 5 % à 50 %. En revanche, bonne nouvelle pour la morue d’Atlantique nord-ouest, dont la pêche ouvre de nouveau après de nombreuses années.