Les bonnes recettes de Frial

Le 05/01/2022 à 13:39 par La Rédaction

 

Le groupe Le Duff (La Brioche Dorée, Del Arte, Le Fournil de Pierre, etc.) a annoncé en novembre entrer en négociation exclusive avec le groupe Frial en vue de son rachat.

En difficulté financière ces dernières années, l'entreprise de produits de la mer et de plats surgelés normande connaît aujourd'hui un net regain de forme. « Frial est un fleuron de l’industrie locale. [...] C'est une entreprise de 450 salariés [plus une centaine d'intérimaires], dont le nom n’est probablement pas très connu, mais qui fait partie des champions cachés des territoires », avait salué mi-septembre la ministre! déléguée Agnès Pannier- Runacher, en visite à l'usine de Saint- Martin-des-Entrées (l'entreprise compte plusieurs sites de production dans le Calvados, dont Bayeux et Falaise).

Reprise en septembre 2019 par le groupe Ares, Frial avait fait l’objet d’un ambitieux plan d’investissement à deux ans d’un montant global de 23 millions d'euros : 13 millions d'euros dans son outil de production depuis 2020 puis 10 millions pour le développement général sur la période 2021-2022. À la clef, des investissements pour aller vers le packaging écoresponsable, la construction d’un nouveau laboratoire de contrôle destiné à favoriser l’export ainsi que le doublement de la surface de production, avec une extension de 1 500 mètres carrés dédiée aux produits de la mer. Sur ce dernier point, le site de Bayeux prévoit le « renforcement du conditionnement des produits de la mer » car Frial se veut « partenaire privilégié de la pêche locale ». Avec ses 22 employés embauchés depuis un an, Frial souhaite aussi davantage se tourner vers l'exportation (actuellement 30 % des ventes). Un objectif partagé avec son futur repreneur. Louis Le Duff, président du groupe éponyme, voit en Frial « un parfait exemple de la réussite et du savoir-faire made in France ».

Guy PICHARD