Pays de la Loire : un timide début de campagne à la crevette rose

Le 20/02/2022 à 15:44 par La Rédaction

 

Depuis octobre, la crevette rose se fait très discrète dans les casiers des pêcheurs des Pays de la Loire. 

 

Dans les deux ports spécialisés sur cette espèce, c’est le même constat : « La saison a été normale jusqu’au mois d’août 2021, mais, dès octobre, nous avons connu une importante baisse des apports au port du Croisic », relève Laurent Nicolle, directeur de la société anonyme d’économie mixte locale Loire-Atlantique pêche et plaisance. À la direction de la criée de SaintGilles-Croix-de-Vie, David Blanconnier de la société d’économie mixte des ports du pays de Saint-Gilles évoque une pêcherie « qui a coupé net en octobre alors que les conditions étaient pêchantes ». Les prix ont logiquement flambé pour la fin d’année, au Croisic comme à Saint-GillesCroix-de-Vie, avec des pointes à 40 euros de prix moyen certains jours. À ces tarifslà, l’espèce a principalement été acheminée chez les poissonniers locaux et les restaurants.

Fin décembre, la saison d’hiver était à ses débuts puisque les principaux mois d’apports de la crevette sont géné- ralement de novembre à février. Le 4 janvier, les cours étaient toujours soutenus avec un prix moyen de première vente à 26 euros à Saint-Gilles-Croix-de-Vie, dans un contexte de petits volumes. Pour certains, il ne faut pas forcément pointer l’afflux du poulpe dans les eaux ligériennes pour expliquer ces faibles débarques. N’empêche qu’au palmarès des espèces, en valeur, au Croisic, la crevette rose a perdu sa deuxième place au profit du poulpe.

 

Chiffres clés
3 t
de crevettes au Croisic en octobre 2021, contre 10 t en octobre 2020.
23
le cours de la crevette à SaintGilles-Croix-de-Vie en 2021

 

Jean-Marie LE PROVOST